Futurisk: Les profs à l’épreuve de l’intelligence artificielle

…Ou comment l’informatisation des outils d’enseignement va introduire l’obligation de résultat en éducation.

Mais que fera-t-on de tous ces élèves parfaits?

Au fait, cela éliminera-t-il les cancres pour autant?

2018

Il fait particulièrement beau en ce mois de septembre sous nos latitudes. La température estivale magnifie une saison aux couleurs chatoyantes. Tout est réuni pour que Tom Shark puisse profiter de longues soirées en compagnie de ses enfants férus de basket-ball et avides d’affronter leur père dans une discipline virile, le un contre un. Quand Bryan se présente ce midi au domicile familial, l’ambiance féérique vire au cauchemar. «Un et demi ! Tu as fait un et demi à une petite feuille d’allem !» Le courroux du père de famille ne cesse de croître au fur et à mesure des explications alambiquées de son fils. En définitive, le constat est sans appel : «Tu n’as pas travaillé, point à la ligne, et tu seras donc sanctionné ! arrête de trouver des excuses avec ta moyenne de classe à 3.6 ou les prétendus manquements de ta prof ! On appelle cela la responsabilité individuelle mon fils et tu devrais avoir l’intelligence de reconnaître tes torts en lieu et place d’alléguer avec outrecuidance des arguments ineptes.» La discussion houleuse se termine par une sanction drastique : la privation du jeu NBA2K19. Fin du chapitre.

2025

Tom Shark est particulièrement énervé. Son fils Bryan, conçu, élevé, façonné à son image vient encore de lui présenter une note catastrophique en espagnol : un et demi ! Cette fois c’en est trop. Il se saisit de la tablette et appuie sur une touche intitulée IAMaster. Après avoir introduit dans un masque les griefs à l’endroit du Professeur de son fils, il envoie cette demande d’arbitrage par l’intelligence artificielle d’un simple clic.

Il est 8h01 ce vendredi 19 septembre 2025 lorsque Carla reçoit la demande émanant de Tom. Elle dirige alors sa souris vers l’écran qui lui permet d’accéder aux enregistrements vidéo de tous les cours d’allemand ayant précédé l’examen litigieux. D’un simple cliquer-glisser, elle intègre au dossier qu’elle a créé ces images. Puis, toujours aussi aisément, elle y ajoute différentes informations comme la moyenne de classe, les notes antérieures de l’élève et surtout les antécédents du Professeur concerné. Ces antécédents sont constitués de tous les cas où un parent a exigé de pouvoir savoir si l’enseignant avait violé son devoir de résultat. Car c’est bien de cela dont il s’agit désormais : les parents exigent que leurs enfants deviennent intelligents et pour ce faire disposent d’une arme redoutable soit la confrontation de l’humain à l’intelligence artificielle. PROFS4.0 est un logiciel d’intelligence artificielle intégré à un robot qui permet à chaque professeur humain de disposer d’un vecteur de savoir théoriquement parfait pour l’assister durant ses cours. Un enfant est dyslexique ? Aucun problème, un programme topique a été développé. Tous les cas de figure ont été intégrés et la base de connaissance est infinie. En contrepartie, les professeurs humains ont désormais l’obligation de parvenir à des résultats scolaires évalués en temps réel et à défaut en cas de manquements avérés, ils sont remplacés par le robot d’assistance. Plus de cancres, plus de fainéants…. Il faut une jeunesse dont l’intelligence est la marque de fabrique.

Après analyse, il s’avère que Bryan n’était pas présent en classe ce matin-là, car il avait réussi à déjouer le contrôle biométrique placé à l’entrée de l’établissement scolaire.

Cet article a été publié le 23 septembre 2018 dans L’Antipresse.

from Me NAO

Any queries?

Contact us