Actualités

Comment protéger mes enfants des dangers d’Internet?

Vous avez été nombreux à me signifier, amicalement, que la présente rubrique devait avant tout être accessible et utile au plus grand nombre et que si je souhaitais user de termes savants, il y avait certainement d’autres pages à noircir, avec les férus de langue française. Au temps pour moi et avec mes plus sincères excuses. Revenons donc aux dangers liés au numérique et investiguons pour savoir comment protéger nos chères petites têtes blondes.

Au fil de mes pérégrinations sur Internet, j’ai pu constater, non sans surprise, que la Belgique avait développé des compétences certaines en matière de vulgarisation pour les parents et les enfants s’agissant de l’appréhension des risques. Une initiative commune de Google et de Test-Achats (avec l’appui de différents services publics) a donné naissance au site cybersimple.be, site que chaque parent serait bien inspiré de consulter avec ses enfants. Rarement un site n’aura recelé autant de conseils pertinents et surtout simples à mettre en pratique. La mise en forme est de surcroît didactique et très agréable. Le seul hic a trait au fait que le droit belge diffère quelque peu de nos règles légales et qu’il faut donc être prudent quand les conseils mentionnent des normes. En ce qui concerne les tutoriels ou les tests de connaissance en revanche, n’ayez aucune crainte, car ils concernent la technologie en elle-même qui par nature est identique dans tous les pays. Si seulement un tel site pouvait voir le jour en Suisse!

Il existe différentes solutions qui permettent la gestion de l’ensemble des outils numériques de la famille, à l’instar de l’ordinateur, des tablettes ou des smartphones. Elles sont désormais très évoluées et diffèrent des logiciels de contrôle parental que nous connaissons tous. Citons à titre d’exemple Parents dans les parages (https://www.parentsdanslesparages.com) qui permet de recevoir des rapports d’usage ou des alertes en cas d’activité problématique. Witigo (www.witigo.eu) est quant à lui un logiciel primé qui autorise une personnalisation du filtrage en 27 catégories (pornographie, violence, drogue, etc.) et peut être paramétré à distance depuis n’importe quel ordinateur ou appareil connecté.

Vous l’aurez compris, la protection de nos enfants sur le Net s’inscrit désormais dans une démarche proactive commune, dont le dialogue et le partage de connaissance sont les éléments fondamentaux.

de Sébastien FANTI

Une question ?

Contactez-nous