Nachrichten

Futurisk: bref manifeste d’une chronique des temps à venir…

.. des délices et des pièges qu’ils nous préparent!

Je me souviens encore, comme si c’était hier, du jour où mon père est rentré à la maison, nanti de l’ouvrage honni. De ce Livre blanc qui déclencha, à l’approche de Noël, l’une des colères les plus homériques qu’il m’a été donné de vivre. Il criait, éructait des injures et maudissait les capitalistes, coupables, à ses yeux, d’avoir brisé le pacte social.

Ce livre d’à peine 80 pages trône toujours dans la bibliothèque familiale. Je n’osais alors y toucher de peur d’être littéralement contaminé par cette prose libérale, socialement séditieuse.

Publié en décembre 1995 par David de Pury et deux professeurs de l’Université de Saint-Gall, il avait fait l’effet d’une bombe[1]. Réellement. Souvent ce qualificatif est usurpé, mais il était ici pleinement justifié. Critiques acerbes, presse assassine, refus de débattre furent quelques-uns des dommages collatéraux que les auteurs ont dû affronter.

Quelques années plus tard, à force de revoir l’ouvrage dans cette bibliothèque, différentes interrogations se sont manifestées. La plus pressante avait trait à la réalité et la pertinence du contenu.

Ces libéraux extrêmes avaient-ils raison avant tout le monde ? Quelqu’un a-t-il songé à confronter les thèses articulées et défendues au réel ? D’autres se sont-ils risqués à cet exercice périlleux, respectivement climactérique ?

C’est cette histoire qui a inspiré la série d’articles qui vous seront offerts dans la rubrique Futurisk.

Esquisser l’avenir inévitablement technologique qui nous guette sans la prétention de s’inscrire dans la futurologie ni dans les sciences spéculatives. Quelle sera notre vie à l’aune des développements prévisibles qui vont bouleverser nos existences virtuelles et moléculaires ? Avec pour point d’orgue inévitable l’aspect humain…

J’espère en toute humilité que ce voyage vous séduira.

Sébastien Fanti

 

NOTES
1. «En décembre 1995, Monsieur David de Pury, alors coprésident du groupe ABB, et les Professeurs de l’Université de St-Gall Heinz Hauser et Beat Schmit publient un pamphlet sous le titre Ayons le courage d’un nouveau départ, un programme pour la relance de la politique économique de la Suisse. Cette publication est patronnée par un comité composé d’un bouquet d’administrateurs siégeant aux plus influents conseils d’administration suisses. Le livre fait suite à une première étude publiée en 1991 par la fondation Max Schmidheiny intitulé La politique économique de la suisse face à la concurrence internationale – programme pour un ordre plus libéral, qui affichait clairement son ambition de déclencher un processus de renouveau économique et se présentait en tant que Livre blanc pour l’économie suisse.

von Sébastien FANTI

Weitere Fragen?

Setzen Sie sich mit uns in Verbindung.